Crédit photo: Guillaume Boucher

Crédit photo: Guillaume Boucher

 

Jérémie Boucher

Codirecteur général

Diplômé du programme de production de l'École nationale de théâtre du Canada, Jérémie Boucher s'implique auprès de la création à titre de producteur, d’assistant à la mise en scène, régisseur et directeur de production. Avec Dany Boudreault et Maxime Carbonneau, il fonde La Messe Basse en 2012, compagnie de théâtre où chaque oeuvre naît de l'urgence de repenser la pratique pour s'accorder au monde contemporain. Il participe de près à la création des spectacles de la compagnie ( (e), Descendance, Siri, La femme la plus dangereuse du Québec, Les murailles, Corps célestes ) et pousse celle-ci, à titre de codirecteur général, à se positionner de manière stratégique et innovante dans son milieu.  

Après avoir occupé le rôle de directeur de production du Festival OFFTA durant trois ans, Jérémie joint la Compagnie Marie Chouinard en 2015 à titre de régisseur. Au cours des trois années qui suivent, il voyage dans plus de 25 pays différents pour y adapter et y présenter les oeuvres du répertoire de la Compagnie. Gagnant rapidement la confiance de la chorégraphe, Jérémie est nommé directeur technique en tournée, puis directeur de production de la Compagnie. Ces nouveaux rôles lui confient, en plus de la gestion des activités de tournée, la responsabilité des nouvelles créations. Parallèlement, en 2017, de pair avec le réalisateur Gabriel Savignac, Jérémie fonde la boite de production cinématographique Les vrais garçons, avec laquelle il produit le court-métrage Reste, je ne veux pas être toute seule présenté en première mondiale au Festival international du film de Toronto. Avec cette boite, il développe actuellement un projet de long-métrage en coproduction avec Caramel Films en plus de la série web Nichole (Talents en vue 2019). En 2019, Jérémie est nommé à titre de directeur général délégué de la Compagnie Marie Chouinard.

 
 

Maxime Carbonneau

Codirecteur général et codirecteur artistique

Diplômé du Conservatoire d’art dramatique de Montréal, Maxime Carbonneau travaille comme créateur multidisciplinaire en tant que metteur en scène, auteur et comédien. À titre de metteur en scène, il travaille à la création du spectacle Le ishow comme co-metteur en scène. Le spectacle tourne au Canada et en France pendant deux ans. Ensuite, il met en scène et co-écrit Descendance au Centre du Théâtre d'Aujourd'hui dans le cadre de la résidence de La Messe Basse. Il créé le spectacle Siri en coproduction au FTA, lequel est repris au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, en tournée à Rio de Janeiro, Édimbourg, et à Dublin. Il monte également La femme la plus dangereuse du Québec à partir des archives de la poète Josée Yvon à la salle Fred-Barry du théâtre Denise-Pelletier et Les murailles d’Erika Soucy au Théâtre Périscope à Québec. Depuis Siri, Maxime est régulièrement invité à prendre part à des conférences sur la question de l’intelligence artificielle en création et développe son deuxième projet en dialogue avec l’I.A. avec sa collaboratrice Laurence Dauphinais, Afin de me rejoindre dans le nuage | In order to join me in the cloud . En 2018, le Conseil des arts du Canada lui remet le prix John-Hirsh, reconnaissant son travail qui préfigure des accomplissements majeurs sur le plan de l’excellence et de la vision artistique.

Crédit photo: Guillaume Boucher

Crédit photo: Guillaume Boucher

 
Crédit photo: Guillaume Boucher

Crédit photo: Guillaume Boucher

 

Dany Boudreault

Codirecteur artistique

Comédien, poète et auteur, Dany Boudreault complète sa formation en interprétation à l’École nationale de théâtre du Canada en 2008. Depuis sa sortie, il a eu le privilège de collaborer avec plusieurs metteurs en scène chevronnés. Se dédiant surtout à la création, il a foulé les planches de la scène montréalaise avec notamment : Parce que la nuit (2019), Le songe d’une nuit d’été (2018), pour lequel il obtient une nomination au prix Françoise-Graton pour son rôle de Puck, Le Déclin de l’empire américain (2017), Un tramway nommé désir (2015), The Dragonfly of Chicoutimi (2010), Dis merci (2018), Faire des enfants (2011), et Beaucoup de bruit pour rien (2009). En plus de la télévision, Dany s'associe à plusieurs distributions au cinéma : Boris sans Béatrice,  Vic et Flo ont vu un ours, Le météore et Chasse au Godard d’Abbittibbi.

À titre d’auteur dramatique, il a écrit et interprété Je suis Cobain (peu importe) (2010)  et (e), un genre d'épopée (2013) . On lui doit la co-écriture de La femme la plus dangereuse du Québec (2017) et de Descendance (2014) qui remporte le Prix du Salon du livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Comme poète. il a écrit deux recueils : Et j’ai entendu les vieux dragons battre sous la peau (2005), nommé au Prix de poésie Terrasses Saint-Sulpice de la revue Estuaire et Voilà (2007), récipiendaire du Prix du Salon du Livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

En collaboration avec le théâtre Utopia_3, il conçoit, écrit et interprète, aux côtés de plusieurs autres artistes francophones, le projet Après la peur, mis en scène par Armel Roussel et présenté en Belgique, en France et au Québec. Il signe également sa première traduction en 2015 avec Nous trois (Drei sind wir) de Wolfram Höll aux éditions de L’Arche.

Depuis maintenant six ans, il enseigne aux acteurs en formation à l'École nationale de théâtre du Canada.

 
 

Chloé Ekker

Coordonatrice générale et directrice administrative

Originaire d'Ottawa, Chloé Ekker déménage à Montréal en 2011 pour poursuivre des études en production à l'École nationale de théâtre du Canada. Œuvrant autant en opéra qu’en théâtre, elle a été notamment assistante à la mise en scène sur Le Joker, Variations sur un temps et Fête Sauvage au Théâtre de Quat’sous. À l'Opéra de Montréal, elle a été régie plateau sur les Dialogues des Carmélites, La Bohème et Roméo et Juliette en plus d'avoir travaillée plus d'une fois sur les productions de l'Atelier Lyrique L'année 2017 marque ses débuts à La Messe Basse avec le spectacle percutant et touchant La femme la plus dangereuse du Québec pour lequel elle assume le poste de directrice de production et poursuit sa collaboration avec la compagnie sur Les murailles. Ses collaborations au théâtre jeune public lui ont aussi permis de voyager à l'étranger en tournée avec les compagnies Projet Mû et Les Deux Mondes. Elle eut aussi le privilège et le bonheur de travailler trois étés de suite  au sein du programme Opera in the 21st Century dans le décor naturel et spectaculaire du Banff Centre en Alberta. Elle s'enthousiasme à l'idée de poursuivre sa découverte du Québec avec les Jeunesses Musicales du Canada ainsi qu'avec les futures productions et tournées de La Messe Basse

Crédit photo: Guillaume Boucher

Crédit photo: Guillaume Boucher


L’équipe de La Messe Basse

Crédit photo: Guillaume Boucher | MUA: Marie-Laure Larrieu

Crédit photo: Guillaume Boucher | MUA: Marie-Laure Larrieu